“Tout travail mérite salaire”

(Proverbe populaire)

Effectivement, il n’y a pas de travail sans salaire; heureusement, on en a fini avec l’esclavage. Par contre, cette expression occulte complètement le lien entre la qualité du travail et la quantité du salaire.

Cette article aborde donc la question épineuse de l’augmentation de salaire de vos collaborateurs et de son impact sur leur motivation.

     La rémunération est  contractuellement au centre de la relation employeur / employé. Soyons clair dès le début, vous comme vos collaborateurs venez travailler pour 1 salaire.

Vous avez signé un contrat de travail ?  vous vous engagez donc à fournir un effort répondant aux attentes de votre employeur qui en contrepartie s’engage à vous verser un salaire chaque mois.

   Vous êtes entrepreneur ? si vous ne dégagez jamais de bénéfices, votre activité n’a que peu d’avenir. Le salaire est donc le nerf de la guerre pour tous mais comment, et pourquoi décider d’augmenter un collaborateur ?

Découvrez ici les réponses à ces interrogations….

L’employé et ses attentes salariales

Il veut que son salaire assure son rythme de vie et qu’il soit en adéquation avec la valeur ajoutée qu’il pense apporter à l’entreprise.

Le manager et ses attentes

Son rôle étant d’amener son équipe à accomplir au mieux différentes missions, il veut des employés moteurs et motivés.

Motiver, très bien…    mais quels sont les leviers ?

– Salaire

– Horaires

– Communication

– Relation de partenaires plus que d’employeur / employé

– Travailler zen (appliquer au poste de travail du collaborateur)

– Avoir les 4 qualités d’un Manager

– etc ……..

En quelques lignes et très rapidement, je viens de dresser une liste loin d’être exhaustive permettant de motiver un collaborateur.

Qui a dit que seul le salaire était le moteur de notre motivation ? Surement pas moi ! J’ai dit qu’on se levait le matin pour un salaire, mais une fois au travail, c’est rarement lui qui détermine notre degré d’investissement.

Sachez aussi que tous les problèmes non-traités finissent en revendications et quitte à revendiquer autant demander une augmentation !

Il y a 7 ans, j’ai été le témoin des évènements suivants :

” Du personnel travaillant pour l’entreprise X mais dans les locaux de l’entreprise Y s’est subitement mis en grève. Les revendications : travail trop dur et pas assez rémunéré. Après de longues discussions avec la direction, il est apparu que ces personnes ne voyaient pas assez leur responsable, qu’ils n’avaient pas l’impression d’appartenir à l’entreprise X et que depuis des mois, ils demandaient une tenue de travail avec le logo de LEUR entreprise sans résultats ni réponses. Pourtant, leur première revendication étaient un meilleur salaire”.

N’augmentez jamais un collaborateur dans le but de le motiver : l’effet sera de courte durée, quelques semaines au mieux puis ses autres insastifactions reprendront le dessus. Dans le cas présenté ci-dessus, une augmentation n’aurait pas réglé le problème de fond.

Au lieu d’investir de l’argent, investissez plutôt du temps pour voir ce qui ne va pas, dialoguez avec le collaborateur démotivé. Peut-être que votre jugement sur ses performances est faussé et qu’effectivement il mérite une augmentation.

Mais peut-être aussi qu’il:

– est sous-évalué et à besoin de plus de responsabilités. Challengez-le avec un projet ambitieux.

– a l’impression de sacrifier sa vie de famille. Si c’est possible changez ses horaires, envisagez le télétravail (1 jour par semaine au début).

– a l’impression d’être à l’écart de l’équipe. A vous de renforcer la cohésion.

– se sent abandonné et incompétent. Accompagnez-le en faisant des points plus fréquents, formez-le.

– rencontre des difficultés financières. Mettez-le en contact avec une assistante sociale; il m’est arrivé en accord avec ma direction d’accorder des prêts à 0%….

Bref vous pouvez apporter beaucoup de vrais solutions à vos collaborateurs encore faut-il connaître leurs problèmes. Ainsi, vous augmenterez leur motivation donc leur performance et ils obtiendront naturellement une augmentation méritée.

Si la démotivation du collaborateur est vraiment ancrée, effectuez avec lui le bilan “Etre heureux au travail” afin qu’il puisse décider de son avenir et peut-être chercher un autre emploi, une formation….

Conclusion

Le salaire n’a que peu de lien avec l’épanouissement professionnel, la motivation engendrée par une augmentation est toujours de courte durée. Rémunérez vos collaborateurs en fonction de leur performance. Faîtes évoluer leur salaire en fonction de leur progression. N’attendez pas qu’ils viennent quémander quelques euros, vous devez récompenser leurs réussites. Ils doivent se sentir partenaires et non simples employés. Allez, motivez vos troupes et faîtes-en sorte qu’ils méritent leur augmentation !