La réorientation après une crise telle que la pandémie de coronavirus exige beaucoup des PME, des détaillants et des artisans. Les problèmes avec les employés et les stagiaires, le chômage partiel et les changements juridiques en peu de temps font des ravages. À quoi ressemblera l’économie après la pandémie ? Combien de temps devons-nous tenir le coup ? Les entreprises adaptables utilisent ce temps pour développer de nouveaux concepts et se réorienter.

Réorientation après la fermeture d’un magasin : bilan

Les magasins brillent d’une nouvelle splendeur tout en étant en partie fraîchement rénovés. Les employés portent des protections pour la bouche et le nez. Les fournisseurs approvisionnent les magasins avec des murs en plexiglas. Outre la grande joie d’ouvrir enfin la porte aux clients, l’incertitude règne : quelqu’un va-t-il venir ? Combien de temps durera la période de sécheresse ? Et que se passe-t-il lorsqu’une deuxième fermeture intervient ? Nous passons par tous les côtés de la réorientation ! Les fermetures de magasins à l’échelle nationale ont des effets divers : dans la crise, avant le relâchement, phase de transition et un nouvel état normal.

Réflexions sur la réorientation lors de l’ouverture des magasins

Un pas de plus a été franchi avec les nouvelles exigences et les mesures obligatoires :

Possibilités de réorientation

Connaissez-vous le type de clients qui se réfèrent à leurs propres traditions dans le magasin ? La fermeture d’un magasin vous permet de profiter d’un nouveau départ, sous le couvert de mesures légales. Démantelez les vieilles structures. Qu’il s’agisse de la durée du séjour, de l’exigence d’avoir tout en stock ou de demandes spéciales non rentables. Les exigences et les goulets d’étranglement de la livraison partielle restent des obstacles. Et en même temps, ils offrent la possibilité de se réorienter. Le réaménagement d’une salle de vente est à la fois une nuisance et une opportunité : traitement plus rapide des demandes des clients, par exemple dans une boulangerie ou une boucherie bien ordonnée. Cela permet aussi d’assurer des ventes supplémentaires grâce à un marquage au sol par une conception intelligente des chemins. L’avantage de l’obligation légale : vous n’êtes pas à blâmer, mais vous remplissez les conditions ! Le meilleur moyen d’en tirer le meilleur parti est de se réorienter librement. Faites attention sur votre chemin afin d’éviter les problèmes. La bonne mesure est donc cruciale.

Il est important pour l’équipe et pour la cohésion de la culture d’entreprise d’avoir une ligne de conduite uniforme en matière de mesures. Si les employés ont des inquiétudes concernant leur santé ou leurs proches, une solution peut être trouvée dans le cadre d’une discussion directe. Une bonne atmosphère de travail se reflète dans une communication ouverte. Cela est orienté vers les solutions.

Tout était mieux avant ?

Dans de nombreuses entreprises, il existe des désagréments de longue date comme l’aménagement du magasin, les articles à rotation lente pendant l’inventaire, le comportement des employés ou des clients. La période qui suit la restriction est idéale pour aborder ces questions. Un service de livraison, par exemple, nécessite du personnel, une structure, une logistique et une comptabilité sans faille et pendant la crise, les capacités étaient très étendues. Et maintenant ? Ce service en vaut-il la peine ? Pour les clients réguliers ou avec un forfait de livraison ? La volonté d’être approvisionné localement est apparue en particulier lors de la pandémie de Corona. Si cela en vaut la peine, prenez cette vague avec vous.

Adieu aux vieilles opinions

Les conséquences de la pandémie ne sont pas prévisibles à l’heure actuelle. Les entreprises adaptables ont de meilleures chances de s’en sortir. D’autres entreprises marquent des points, précisément en raison de leur durabilité. La question de la liquidité, d’un plan financier adapté et des bons objectifs devient particulièrement intéressante dans le cas des subventions et des prêts.

Connaissez-vous vos segments de clientèle et vos processus commerciaux sont-ils optimisés ? Dans ces conditions, vos objectifs peuvent être atteints malgré la crise. Cela devient difficile si vous avez un retard d’investissement, une main-d’œuvre désuète et aucune stratégie. Commencez par une nouvelle orientation et posez les bases du travail de votre entreprise à l’aide des questionnaires.

Réorientation à l’ère numérique

Le marketing sur Internet et les canaux de distribution numériques sont différents dans le paysage des PME : de la conception par une agence de publicité et les responsables des médias sociaux à l’inscription dans les pages jaunes. Les boutiques en ligne sont des dispositifs de stockage de données mal programmés ou un second canal de vente bien établi. La question qui se pose est la suivante : quel est le sens d’une offre en ligne ? Information, fidélisation des clients, canal de distribution ou expérimentation de nouveaux produits ? Tout comme un site web ou un canal de médias sociaux, une boutique en ligne nécessite une maintenance et des connaissances de base.

Avec un canevas de modèle commercial, vous utilisez les nouvelles expériences pour déterminer les canaux, les ressources et les capacités que vous avez utilisés. La réorientation comprend l’évaluation de votre proposition de valeur et, si nécessaire, un ajustement. Il est également utile de faire le point sur l’architecture de votre entreprise. Qu’est-ce qui est disponible, a besoin de mises à jour, où se trouve le mot de passe pour accéder au compte important ?

Réorientation après la crise, en particulier dans les PME

Mettez votre entreprise à l’épreuve : qu’est-ce qui était bon avant la crise ? Comment avez-vous réagi aux restrictions ? Qu’est-ce qui a réussi ? Quels sont les changements qui ont un sens pour l’avenir ? Qu’est-ce qui figure sur votre liste de souhaits depuis un certain temps ?

Gestion de vos employés

Votre équipe ne met pas en œuvre tout ce que vous voulez ? Le concept d’hygiène, en particulier, est un bon exemple de la manière dont vous répartissez le poids en fonction de vos instructions. Rédigé, expliqué et signé, il assure la sécurité de tous. Certains employés réagissent lentement aux changements souhaités. Et cela a-t-il fonctionné pendant la crise ? Maintenez cette cohésion pour atteindre vos objectifs. Avec votre équipe, vous déterminez la motivation pour enquêter sur les causes, trouver une solution et la mettre en œuvre. Transférez cette énergie vers de nouveaux objectifs !

Segments de clientèle

Avez-vous des clients désirés ? Qui s’est imposé comme un client régulier pendant la crise ? Y a-t-il des multiplicateurs parmi vos clients ? Utilisez cette expérience pour décomposer vos segments de clientèle. Un remerciement renforce la fidélité des clients.

D’autre part, vérifiez votre engagement envers les bons clients autoproclamés. De nombreuses entreprises s’encombrent de demandes individuelles d’assortiment ou de comportement de la part d’acheteurs tout en se tournant vers des détaillants en ligne plus pratiques. Il ne s’agit pas de restrictions personnelles, mais de clients qui voyagent par avion. La crise est également l’occasion de changer de processus et de planifier un nouveau parcours ensemble. Cela inclut des domaines tels que les heures d’ouverture : faut-il être totalement prêt ? Vous déplacez les heures de travail de l’ouverture du magasin vers d’autres activités ? Profitez de cette phase pour procéder à des ajustements.

Efficacité, efficience et numérisation

Les stocks s’accumulent-ils après la crise pour maintenir l’utilisation des équipements ? Le calendrier d’entretien est-il respecté ? Comment s’est déroulée l’utilisation des heures de travail de tous les employés ? Sans clients de passage, il y a plus de temps pour d’autres travaux et observations : tout s’est-il déroulé plus lentement ou les travaux prévus depuis longtemps sont-ils terminés ?

Il n’y a pas de déclaration générale, car chaque entreprise a poursuivi une stratégie différente pendant la crise. Avec ou sans chômage partiel, des activités restreintes, une réduction ou une augmentation du trafic des clients, la pandémie est différente. La question de l’efficacité et de l’efficience reste la même. Avec Lean Standard Works, la main-d’œuvre et les heures de travail peuvent être mieux calculées. Le kata d’amélioration et le kata d’entraînement assurent de meilleurs processus, qui sont soutenus par tous.

Nouvelle orientation ou poursuite comme avant : une conclusion

Les gagnants ou les perdants de la crise dépendent du segment de marché, de la région, de la diversification des chaînes d’approvisionnement et de la capacité d’adaptation. Ceux qui profitent de cette phase pour acquérir des connaissances et se repositionner, préparent l’avenir. La réorientation est une opportunité d’amélioration dans chaque situation.