“Manager seulement pour le profit revient à jouer au tennis en regardant le tableau des résultats plutôt que la balle”

(Ivan Lendl)

Que vous soyez nouvel embauché ou dans votre entreprise depuis plusieurs années, il est impératif de connaître les personnes avec qui vous interagissez : collaborateurs, responsables, collègues, clients…

Par “connaître”, je n’entends pas connaître leur date de naissance, le prénom de leur nièce ou l’âge de leur grand-mère. Nous verrons dans cet article ce que nous devons impérativement savoir et comprendre chez l’autre pour travailler en pleine synergie.

1. Mais que disent mes cours de management ?

 

Voilà, nous abordons ici la scission entre les managers de formation et les managers de coeur. Je ne trancherai pas dans cet article mais sachez que chaque camp présente de gros avantages et de gros inconvénients. Comme dans la vie, nous n’avons pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre.

    Pourtant il existe un exercice enseigné dans les cours ou formations de management qui me pose problème. Cet exercice consiste à comprendre le caractère de ses collaborateurs, de le classer dans un tableau puis d’utiliser un discours adapté en fonction de la case où see situe le collaborateur.

Même si j’ai eu très peu de formations de management, j’y ai eu droit et je me rends compte que nous sommes nombreux dans ce cas.

2.  Dois-je écouter mes profs ou formateurs ?

Bien sûr mais tout dépend de votre but. Si vous voulez simplement amener vos collaborateurs à faire ce que vous voulez, allez-y ! Ces techniques me donnent parfois l’impression de jouer à l’apprenti sorcier, à manipuler l’autre en quelque sorte. Vous l’aurez compris, je ne suis pas à l’aise avec ce concept.

L’être humain est beaucoup plus complexe pour moi et le manager doit en tirer le meilleur pas en faire un exécutant docile. Bref, je vous conseillerai de ne pas trop vous attarder sur ces techniques qui je pense, sont dépassées.

3.  Que dois-je faire alors ?

Et bien, c’est très simple, apprenez à connaître vos collaborateurs, mais pas uniquement leur caractère.

    Identifiez ce qui les motive : comment conçoivent-ils et évaluent-ils leur travail ? Comment considèrent-ils leur rôle dans l’entreprise ? Qu’est-ce qui pourrait les amener à apprécier encore plus de travailler à vos côtés ? à utiliser pleinement leurs compétences ?

Le but de cette démarche n’est pas – comme avec les méthodes traditionnelles – de vous faire obéir mais plutôt de créer de l’engagement, de déterminer un but commun où votre collaborateur s’épanouit. Avant chaque entretien, rappelez-vous ce qui motive vraiment l’autre et abordez-le afin que ses attentes comme les vôtres soient comblées.

Vous verrez qu’ainsi, plus qu’un collaborateur bien “dressé” par vos puissantes techniques managériales vous aurez en face de vous un être humain réfléchi qui s’engage à atteindre des objectifs communs. Croyez-moi vous créerez des êtres plus autonomes (au moins dans la volonté de faire) et plus motivés.