« L’homme qui veut s’instruire doit lire d’abord, et puis voyager pour rectifier ce qu’il a appris. »   (Giacomo Casanoca)

    Découvrez comment augmenter sensiblement votre vitesse de lecture. Que ce soit d’un point de vue professionnel ou personnel, pour progresser, il faut s’instruire. Plus vous lirez vite, plus vous pourrez absorber d’informations. En appliquant les quelques techniques présentées ici, vous allez lire 3 fois plus vite sans perdre en compréhension !

Les techniques décrites ci-dessous ne sont pas magiques ou révolutionnaires. Elles ont été testées, approuvées avec garanti de résultat mais  elle nécessitent de votre part un minimum d’investissement. Il va falloir vous entraîner pour obtenir des résultats. Dans la vie, rien ne se gagne sans efforts.  Mais je vous garantis que le jeu en vaut la chandelle.

 

Je suis passé  d’une vitesse de lecture de 190 mots par minute à 590

en 4 semaines !

I. La Concentration

Dans un premier temps, il faut que votre cerveau soit pleinement focalisé sur l’activité « Lire ». Pour se faire, fuyez le bruit. Cherchez un endroit calme. Une fois que vous l’avez trouvé, n’en profitez pas pour y introduire des éléments perturbateurs comme la TV ou de la musique.

Ca y est ? Vous êtes confortablement installé dans votre fauteuil, rien ne peut vous distraire ? Alors, fixez-vous un objectif, un but à votre lecture.

Par exemple :

« Je veux en savoir plus au sujet de ce concept »

« Je veux apprendre une nouvelle technique »

« Je veux rapidement commencer le prochain bouquin qui m’a l’air passionnant ».  (cette phrase a du sens si comme moi vous êtes incapable d’abandonner un livre déjà commencé)

Ainsi, vous entrez dans une lecture active; une lecture qui sollicite pleinement votre cerveau.

h

(Concentration et objectif)

II. Le Pointeur

En lisant, nous prononçons les mots dans notre tête. Cette action n’apporte aucune valeur ajoutée à la lecture. Pour éviter cela, munissez-vous d’un stylo et, en même temps que vous lisez, « sous-ligner » les mots. Faîtes avancer le stylo assez rapidement (1 sec par ligne) et vous allez sensiblement augmenter votre vitesse de lecture. Au début, vous perdrez en compréhension mais au bout de quelques jours d’entraînement, ce ne sera plus le cas.

Vous serez alors prêt pour l’étape suivante.

III. La Vision Périphérique

Ne passez à cette étape qu’une fois que vous êtes à l’aise avec un pointeur.

Ici, nous allons mettre à profit notre vision périphérique. Cette étape nécessite aussi un peu d’entrainement. L’objectif est de pointer avec votre stylo uniquement le centre d’une ligne pour arriver à la lire dans son ensemble.

Commencez par pointer les lignes à partir du deuxième mot et arrêtez-vous à l’avant dernier :

f

extrait de « Guerre et Paix » (Léon Tolstoï)

    Petit à petit, réduisez cet intervalle au maximum en fonction de votre compréhension.

Conclusion :

Woody Allen avec son espièglerie légendaire a dit : « J’ai pris un cours de lecture rapide et j’ai pu lire « Guerre et Paix » en vingt minutes. Ca parle de la Russie ».

Cette phrase m’amuse énormément et possède une part de vérité. En utilisant les techniques présentées plus haut, vous assimilerez un livre beaucoup plus rapidement car  la lecture rapide n’altère pas la compréhension d’un texte. Je l’utilise pour tous les textes/livres informatifs, officiels, d’apprentissage…. Par contre, je ne conçois pas de lire les romans de Tolstoï de cette manière. La beauté des mots, des descriptions méritent parfois de prendre son temps et de s’attarder sur une phrase.

Bref, ma manière de lire dépend du livre qui est dans mes mains.