La notion d’innovation est un phénomène qui englobe des idées nouvelles, faisant intervenir de la créativité avec de vraies réalisations et des réponses aux différentes attentes des consommateurs. Elle a pour but d’avoir une avance compétitive en apportant de la satisfaction aux besoins de la clientèle. L’innovation peut porter sur un produit, un projet et être ponctuel. Elle peut également se positionner dans un processus de gestion de l’innovation, pour rendre les gains de compétitivité continuelle qu’elle engrange. Il s’agit dans ce cas de l’innovation durable. L’innovation est une action qui se fait à travers le respect d’un ensemble d’étapes à savoir :

1ère étape : Mettre en place les conditions favorables à un esprit d’innovation.

La plupart des gens ont acquis des formations et des expériences qui ne les ont pas disposés à la notion d’innovation, mais à l’inverse à savoir, la reproduction des connaissances répétitives. Une structure pourra être innovante si les personnes qui y travaillent le sont également. De plus, ce sont les leaders et managers qui vont guider le comportement des employés pour qu’ils vivent pleinement cette vision régulière en termes d’innovation. Pour cela, la haute direction devra favoriser l’initiative, le travail en équipe, le développement participatif des employés par de l’intelligence collective et l’apprentissage des nouvelles capacités intellectuelles.

2ème étape : Déterminer les cibles de l’innovation.

L’innovation ne se définit pas seulement en interne, car elle doit aussi prendre en considération les concurrents afin de se différencier des autres. De ce fait, une entreprise devra étudier son environnement des affaires, en mettant en place un processus de veille concurrentielle, de planification stratégique ainsi qu’une définition des domaines d’innovation et de stratégie de commerce sans oublier les objectifs à atteindre.

3ème étape : Intensifier la connaissance des problèmes. 

L’absence d’innovation est souvent à l’origine du fait que des personnes veulent rapidement apporter une solution. Ce qui entraîne un gaspillage de ressources et d’énergies. Pour ne pas trouver une solution au mauvais problème, il est judicieux de connaître en profondeur le vrai problème par le biais des différentes techniques adaptées. C’est une étape qui se déroule en présence de certaines personnes qualifiées, qui ont une bonne compréhension du problème.

4ème étape : Produire des idées.

Une fois que le bon problème a bien été identifié, il va falloir mettre en place des solutions appropriées et innovantes. Il est conseillé de faire participer des personnes aux profils divers associées à l’usage des techniques liées à la créativité. Ceci ouvrira plusieurs pistes de solutions.

5ème étape : Faire un choix de son portefeuille de projets.

Il est judicieux de faire un choix de façon stratégique de certains projets que l’on va mener à bien au lieu de choisir une pléthore de projets qui vont épuiser les ressources sans aboutir aux résultats escomptés. Le portefeuille de projets a pour but de garantir la pertinence d’un projet  et de pouvoir disposer des ressources nécessaires à la réalisation de ce projet.

6ème étape : procéder au développement des projets retenus.

Pour limiter les coûts, les incertitudes et ne pas constamment faire des retours en arrière, il convient pour une entreprise de procéder à des segments en plusieurs phases pour le développement des projets. Ainsi, à chaque phase, une analyse pourra être effectuée pour évaluer l’évolution du projet.

7ème étape : Mise en œuvre des projets développés.

C’est ici que se récoltent les résultats des démarches accomplies. C’est une étape qui a pour objectif de veiller à ce que l’innovation soit acceptée par les différents clients, les fournisseurs, les employés… La mise en œuvre englobe la planification, la communication du changement et la gestion du suivi des projets. Elle réunit également la créativité et l’accroissement des compétences, qui est un moment d’évaluation et d’analyse.