… Persévérer est diabolique

Des erreurs, on en fait tous et c’est ce qui fait qu’on progresse chaque jour un peu plus. Malheureusement, dans le quotidien de l’entreprise, erreur rime avec incompétence, perte (monétaire) et parfois avec exclusion. Suite à une erreur, on peut se retrouver exclus par ses collègues de travail, par son responsable voire par l’entreprise à travers un licenciement. Mais comment réagir lorsqu’un de vos collaborateurs commet une erreur ?

Différencier Erreur et Faute

Vous devez clairement identifier le fossé entre ces deux termes. Une erreur est un mauvais résultat suite à une action destinée à accomplir un objectif louable. Une faute est le résultat d’une action destinée à accomplir un objectif nuisible. En tant que manager, il est essentiel de connaître les motivations des collaborateurs lorsque ceux-ci ont fournis un travail peu ou pas satisfaisant. S’il y a volonté de nuire, c’est une faute et vous ne pouvez l’accepter. Une erreur peut naître d’un manque de compétences, de motivation, de concertation, de communication, de compréhension des attentes…

Les causes d’une erreur pouvant être multiples et infinies, comment faire pour ne pas les reproduire ?

Faire le bilan

Vous êtes manager, vous êtes responsable. Vous avez la responsabilité des réussites comme des échecs (cf. les 4 qualités indispensables du manager). Si l’un de vos collaborateurs commet une erreur, vous devez analyser pourquoi vous n’avez pas vu qu’il allait droit dans le mur. Analyser revient à définir la cause et comme nous venons de le voir, elles peuvent être multiples. Je vous conseille donc de ne pas imaginer une cause possible vague et souvent erronée, seul dans votre coin.

Partagez avec votre collaborateur les raisons qui l’ont poussé à prendre des décisions erronées. Vous vous rendrez alors compte du problème sous-jacent :
– il a besoin de formation
– il n’est pas assez soutenu / accompagné
– il manque de confiance
– il a des difficultés à travailler en équipe

Durant cet entretien, la cause réelle de l’échec doit être explicitement et clairement définie par votre collaborateur !

En tirer une leçon

Voilà, le moment venu de poser LA question incontournable de l’entretien :
“Que faire pour ne plus que cela se reproduise ?”
C’est à votre collaborateur de trouver la solution car lui-seul a vécu le projet dans son ensemble (problématique-décision-actions-résultats non satisfaisants). Lui-seul est donc à même de trouver une solution pérenne. Vous n’étiez qu’un observateur extérieur, vous pouvez fournir quelques conseils mais pas plus.

L’unique solution pour que vos collaborateurs apprennent de leurs erreurs est qu’ils analysent et corrigent eux-mêmes leur façon d’aborder les choses. Votre rôle est uniquement de les accompagner si besoin dans leur réflexion