Check-list : solution contre les aléas

Il existe une méthode infaillible pour garantir un résultat donné dans 100% des cas. Vu le titre de l’article, je vais tuer dans l’œuf le suspens. Vous l’aurez compris, cette méthode c’est l’utilisation d’une check-list.
J’imagine déjà une pointe de déception traverser vos pensées : “Consacrer un article pour une chose aussi basique, inutile”. Cependant, j’ai décidé de m’attarder sur le pourquoi et le comment utiliser une check-list et de le partager avec vous. Après tout, pas un jour ne se passe sans que j’utilise cet outil.

Pourquoi une check-list ?

C’est très simple : vous souhaitez obtenir un résultat de manière répétée en diminuant au maximum les aléas ? La check-list est la solution.
Elle permet de décomposer le processus cible dans une liste de tâches organisées de manière chronologique. La construire revient à entamer une réflexion autour de ce processus. On trouve souvent dans cette phase, des pistes de gains d’efficacité, qualité ou coûts.
L’utilisation de check-list permet aussi et surtout à la personne qui l’utilise de procéder toujours de la même manière quelque soit son état de fatigue. Fini les oublis d’une étape important ou pas dans le processus. J’ai coutume de parler des check-list ainsi : “Si les pilotes d’avions expérimentés, ayant des milliers d’heurs de vol au compteur, utilisent encore une check-list pour décoller et atterrir, pourquoi devrait-on s’en passer? “.

Comment utiliser une check-list ?

En cochant les cases ? oui mais pas que…
Une check-list doit être personnelle. Une personne qui n’a pas participé à son élaboration aura beaucoup plus de mal à se l’approprier. Avouons-le toutes les check-lists n’ont pas la même complexité ou les mêmes enjeux que celles utilisées par les pilotes d’avion.
Donc pour comprendre pourquoi on l’utilise, il faut effectuer la démarche de réflexion autour du processus. Comme toujours, comprendre pourquoi utiliser une check-list est plus important que comprendre comment l’utiliser. Cette compréhension permet de combattre la force des habitudes qui nous font croire que nous connaissions ces choses là par cœur. C’est là le principal danger de toute check-list : à force de les utiliser, on pense que peut s’en passer jusqu’au jour où on commet l’erreur !
Bref, je me suis construis mes propres check-list et mes collaborateurs créent et font vivre, évoluer les leurs. Car bien sûr, une check-list n’est jamais figée.

Articles similaires