Intégrer une école de commerce nécessite une préparation intense . Et pour cause : celles-ci sont considérées comme la voie royale pour tout étudiant qui souhaite se lancer dans une carrière de manager. Et les arguments en faveur de cette théorie ne manquent pas… 

Une expérience internationale significative

C’est sûrement l’un des plus gros points forts des Business Schools : elles permettent aux étudiants d’acéqurir une expérience non négligeable à l’étranger. Et dans le monde du travail, avoir cette expérience devient de plus en plus recherché… N’avoir aucune expérience hors de France devient de plus en plus pénalisant pour un futur manager. Echanges avec des universités partenaires, stages dans le monde entier… Les opportunités ne manquent pas en école de commerce. De plus en plus d’écoles ont même leur propre campus à l’étranger : c’est le cas de Skema aux Etats-Unis, de l’ESCP Europe à Berlin ou encore de l’EM Lyon en Chine. Cette dimension internationale se retrouve dans la possibilité d’obtenir des doubles diplômes mais aussi dans la proportion importante de professeurs étrangers. Bref, l’international est à tous les niveaux !
De plus en plus d’étudiants font d’ailleurs le choix de se rendre à l’étranger pour leur premier job. Un réel tremplin pour leur carrière !

Un enseignement à la carte

Le monde du travail évolue : les managers d’aujourd’hui sont de moins en moins des personnes spécialisées dans un seul secteur, mais ont une vision de plus en plus générale du monde de l’entreprise. Dans ce contexte, de plus en plus d’écoles de commerce proposent de réels parcours à la carte. La formation de base reste très généraliste, ce qui permet aux étudiants de « toucher à tout » : Marketing, Finance, Communication, Ressources-Humaines… De cette manière, ils peuvent prendre le temps de choisir la voie qui leur correspond vraiment, à travers des stages, des rencontres avec les professionnels et les cours qui leur sont proposés. Ils se spécialisent au fur et à mesure de leur formation, grâce à des électifs et des spécialisations qu’ils auront eux-mêmes choisis. Cette organisation à quelque chose de rassurant, car elle permet de ne pas se fermer de portes trop rapidement.

Des relations fortes avec les entreprises

Autre énorme atout des Business Schools : leur réseau d’anciens élèves, qui sont de précieux alliés pour les étudiants. Les écoles de commerce ont bien souvent des liens étroits avec les entreprises. Des entreprises qui n’hésitent pas à se déplacer dans les écoles pour rencontrer les étudiants lors des forums. Cela permet non seulement aux écoles de très bien placer leurs étudiants, en stage comme pour un premier emploi, mais également de proposer des programmes très en phase avec les réalités du monde de l’entreprise. Etudes de cas issues de situations réelles, forum et séminaires avec de grands groupes… La formation dépasse largement les limites de la salle de classe ! Si les cours théoriques occupent une place toujours importante, on apprend aux futurs managers « d’apprendre à réfléchir » en les confrontant à des situations réelles. Une méthode d’apprentissage innovante, qui leur donne un réel avantage sur le marché du travail.

Un tissu associatif dense

Les associations sont également caractéristiques des écoles de commerce. Il n’est pas rare d’en trouver près d’une centaine au sein de l’école ! Bien plus que de simples organisations d’étudiants, elles fonctionnent comme des mini-entreprises et permettent aux futurs managers de développer très tôt des compétences essentielles, telles que l’autonomie, la prise d’initiative, la gestion d’un projet, le travail en équipe… Des compétences très demandées par les employeurs et indispensables chez un manager. Les associations peuvent ainsi être tout aussi formatrices que les cours théoriques dispensés par l’école.