C’est en écrivant l’article “Bien commencer 2016” que je me suis rendu compte que j’en avais beaucoup à dire sur le bonheur et sur le chemin à emprunter pour atteindre ce Graal que tout le monde recherche.

….Bon nombre d’articles ont traité de cette quête en donnant de plus ou moins bons conseils. Celui que vous allez lire est surement inspiré de ces articles lus, de videos visionnées et aussi d’expériences vécues.

….Je ne vous propose pas aujourd’hui une méthode rigoureuse et scientifique pour être heureux le restant de votre vie mais plutôt une réflexion sur ce thème et quelques notions qui me permettent de vivre pleinement ma vie.

1. Savoir apprécier les bons moments

….Nous sommes tous en quête d’un vie meilleure. Que vous soyez malade ou en bonne santé, riche ou pauvre, seul ou entouré, nous aspirons à mieux. Il faut prendre conscience que la vie ne sera jamais parfaite et donc apprécier les moments simples qui nous procurent une multitude de petites joies : un bon livre, un repas délicieux, un fou rire, un baiser…

….Ce n’est pas forcément naturel mais notre quotidien est bercé par ces instants alors apprenons à les détecter et les apprécier.

….Vivre sur une île paradisiaque, avoir un yaght ou une Rollex avant 50 ans ne fera pas de votre vie un compte de fées. Ces choses peuvent vous aider à trouver le bonheur uniquement si vous savez les apprécier. Une étude récente a montré que le salaire annuel optimal est de 70 000$ (62 700 €). C’est un bon salaire soit, mais on est loin du salaire d’un joueur de foot, d’une star de cinéma ou d’un PDG du CAC40. Alors savourez votre vie actuelle pour apprécier encore plus celle de demain.
Le bonheur est en vous et pas ailleurs. 

2. Ne plus être jaloux du bonheur des autres

….Si vous êtes le spectateur envieux de la vie que mène votre entourage, cela ne vous aidera jamais. Ce n’est pas en ressassant que Pierre a énormément de chance et que vous aimeriez tellement vivre sa vie que vous serez heureux.
….Le bonheur est aujourd’hui une nécessité sociale. Chacun doit montrer à l’autre que sa vie est extraordinaire, parsemée de rencontres, de voyages et de découvertes exceptionnelles. Facebook en est le parfait exemple ; on y publie les statuts et photos de ses plus beaux moments. En y regardant de plus près, vu le degré de bonheur affiché sur ce réseau social, on se demande pourquoi autant de livres sur la quête du bonheur se vendent chaque année.
….Bref, prenez conscience que les gens choisissent ce qu’ils vous montrent de leur vie. Ne les enviez pas pour 2 raisons :
– vous ne connaissez pas leurs dernières pensées avant de s’endormir.
– cela vous empêche d’apprécier vos bons moments à vous.
Le bonheur est en vous et pas ailleurs.

3. Savoir ce que l’on veut

….C’est une étape difficile car elle nécessite de prendre du temps pour s’écouter. Il s’agit là de tendre une oreille attentive à votre idéal de vie. Ne soyez pas petit joueur, ne vous contentez pas de ce qui correspondrait à un quotidien pas trop pénible.

Ayez des objectifs ambitieux, au mieux vous les atteindrez !

….Recherchez ce que bonheur signifie pour vous et surtout pas ce que la société colle comme étiquette derrière ce mot. Pour certains effectivement la vie rêvée est faite de voyages, de mouvements, de découvertes; pour d’autres, c’est plutôt être avec sa famille et ses amis à la campagne. Vous devez bien sûr vous connaître pour comprendre vos attentes réelles et ce n’est pas si facile…
Le bonheur est en vous et pas ailleurs.

4. Passer à l’action

….Cette dernière étape est primordiale et rend les 3 précédentes caduques si vous ne mettez pas en œuvre un plan d’actions pour atteindre vos objectifs. Définir, concevoir et organiser un projet ne doit pas vous faire perdre de vue que pour le réaliser, il faut se lancer.
….“Chercher le bonheur” est une expression que j’affectionne peu. En effet, on ne trouve pas le bonheur comme un billet de 5€ égaré dans la rue. Je ne crois pas au hasard qui fait que certains le rencontre et d’autres non. La chance n’a rien à voir la dedans. A la place de “chercher” je préfère le terme “construire” et étant donné que chacun attend de la vie des choses différentes, j’emploierai finalement l’expression “Construire mon bonheur”. Et oui les amis, je ne recherche pas le bonheur, je construis mon bonheur.