Savoir dire « Non » à son responsable ou ses collègues est l’une des clés de la réussite. Ne perdez plus votre temps dans des projets non-rentables. L’efficacité, c’est faire vite et bien mais c’est surtout apporter une vrai valeur ajoutée à votre activité. 

Le monde de l’entreprise vous apporte chaque jour son lot de tâches chronophages, apprenez à les repousser intelligemment. Découvrez toutes les astuces dans cet article et consacrez enfin vos journées à des projets rentables….

Nous allons ici aborder un sujet sensible. En préambule, une petite auto-critique : c’est le domaine dans lequel j’ai le plus progresser depuis mes débuts mais c’est aussi et encore malheureusement mon principal axe d’amélioration.

 Apprendre à dire non :

 Excès de fierté, confiance, soumission…. Il existe de nombreuses raisons pour accepter toutes les demandes (tâches ou réunions) qu’elles viennent de nos responsables, de nos collègues ou de nos collaborateurs. Ajoutez maintenant ce qui vous semble prioritaire et vous vous rendrez compte que vos journées sont beaucoup trop courtes, que vous avez toujours une raison pour annuler vos vacances bref, que vous n’avez pas d’autre choix que de devenir un workaholic. Vous avez peut-être oublié que tout comme les autres, vous avez le pouvoir de dire non. Gentiment, calmement en expliquant pour qu’elles raisons vous ne ferez pas la tâche qu’on vous demande. Ces raisons peuvent-être très variées.

A. Manque de temps/de ressources

Il faut savoir dire « non » quand :

– un autre projet prioritaire utilise malheureusement toutes vos ressources et vous ne pourrez pas pleinement consacrer votre matière grise (ou celle de vos collaborateurs) pour mener à bien une nouvelle mission.

– ce qu’on vous demande nécessite un investissement démesuré par rapport au gain.

    Ici l’important, lorsque votre responsable vous confie la mission, c’est de prendre le temps de la réflexion. Il n’est pas nécessaire de communiquer immédiatement votre incapacité à réaliser la mission car au moment de la discussion/réunion, le sujet paraît prioritaire. Il faut que vous placiez la mission dans le contexte global de l’entreprise et cela nécessite de calculer ses gains et coûts (en euros, temps, qualité…) et de la comparer aux projets en cours. En lui présentant ces éléments, votre responsable peut être amené à dire « non » à votre place et là vous avez gagner; mais il peut aussi vous fournir des délais/ressources supplémentaires.

    Connaître son manager est important. Certains réfléchissent tout haut et peuvent vous confier des projets importants (aux gains minimes) tous les jours puis ne plus vous en parler pendant plusieurs semaines, mois, années…. Si la consigne n’est pas claire, la mission floue, ne dîtes rien de plus qu’il faudrait y jeter un oeil. N’employer pas le pronom « je », restez vague vous aussi. Savoir dire « Non », c’est aussi ne pas dire « Oui ».

Si le sujet revient sur le tapis, montrez que vous y avez réfléchi mais que les gains ne vous ont pas semblés suffisants pour vous lancer dans ce projet.

    Pour résumé, dire « non » quand on manque de temps ou de ressources c’est surtout faire dire non à son manager ou bien l’amener à nous donner plus de temps ou de ressources.

B. Absent (vacances, formations ou déjà occupé)

    Vous devez vous montrer intransigeant. Vous êtes organisé et si autour de vous ce n’est pas le cas, tant pis pour eux. Vous avez tout prévu, vos vacances, vos rendez-vous pour les 2 prochains mois, planifier certains projets. Mais voilà que votre responsable planifie une réunion, un rendez-vous important (pour lui tout est important, il faut le savoir). Vous avez le droit et le devoir de lui signifier que vous êtes en vacances, avez un autre rendez-vous important. C’est à lui de prioriser, à lui de vous demander d’annuler vos vacances, modifier votre planning. Ne proposez pas de solutions car c’est en faisant cela que vous annulerez vos temps de repos, travaillerez en multitasking…. Bref, que vous allez perdre en efficacité.

Conclusion :

    Votre temps est précieux alors évitez les réunions non-productives et les projets inutiles; fuyez-les comme la peste!! Mesurez les gains et les coûts de chaque action, estimez une priorité dans vos tâches et communiquez-les à votre responsable. Vous verrez qu’il abondera le plus souvent dans votre sens. Si sa solution est trop souvent de rogner sur votre temps de repos: dîtes-le-lui. Si rien ne change: il ne vous reste plus qu’à mettre vos talents aux services d’une autre entreprise.

Et vous, quelles sont vos astuces pour dire « non » ? Partagez-les en laissant un commentaire !