Mon Remède Très Personnel contre la Procrastination

Mon Remède Très Personnel contre la Procrastination

J’ai eu pendant longtemps un penchant pour la procrastination. Je ne sais pas si on arrive à combattre ce mal en gagnant en maturité mais aujourd’hui, je fais ce que je dis et surtout quand je le dis. Fini les “On verra demain”, “aujourd’hui, j’ai pas le temps” et autres “Ma tortue à l’air triste ce matin, j’ai d’autres priorités que réaliser mes projets”. Toi aussi peut-être, tu es victime de ce fléau (on l’est tous à des degrés différents). Heureusement, tu trouveras sur le net des tonnes de conseils et souvent de très bons conseils.

Pourtant je ne pense pas que toutes les solutions soient adaptées à chacun de nous. Je ne me reconnais pas dans certaines et j’en ai testées qui n’ont pas du tout fonctionné. Je pense notamment à tout ce qui est Todo-List : c’est vraiment un format ne me permet pas d’agir vite et bien. Si comme moi à une époque, tu essaye de lutter contre ta tendance à remettre à demain et que rien ne marche, je te propose 1 astuce qui fonctionne parfaitement pour moi.

Attention, je ne fournis aucune garantie de résultats dans cet article; tu ne pourras donc obtenir aucun remboursement de ma part si ça ne fonctionne pas. En même temps, tu n’as rien à payer…donc rien à perdre. Alors es-tu prêt à découvrir la technique qui va t’aider à accomplir plus ?

 

Pourquoi Procrastiner ?

Comme d’habitude dans mes réflexions on va partir du “Pourquoi”. Analyser la cause c’est déjà résoudre le problème à moitié ! Ainsi, j’ai découvert après des années d’études scientifiques poussées (ou poussives) que la cause de notre procrastination est différente selon les personnes. Je vais te la faire courte car mon mémoire de 750 pages risque de t’ennuyer quelque peu.

Il existe donc beaucoup de raisons différentes de procrastiner :

– Le manque de temps

– Le manque de motivation

– Une mauvaise organisation

– Le manque de concentration

– La fatigue

– Une tortue dépressive

– Un entourage nocif

– La peur

Cette liste n’est pas exhaustive. On a donc une liste de problèmes qui impactent ta tendance à procrastiner. J’imagine que si tu viens lire cet article ce n’est pas pour m’entendre énumérer des difficultés mais plutôt pour trouver des solutions.

 

Connais-toi toi même

Socrate avait raison…encore.

Il faut commencer par comprendre les raisons qui nous poussent à remettre à demain et agir en fonction. Et je suis intimement convaincu que ces raisons sont propres à chacun et doivent donc être traitées suivant un remède adapté.

J’ai remarqué que beaucoup d’articles et/ou de livres traitent de la procrastination sous le même angle. En effet, les solutions souvent proposées l’appréhendent comme un problème lié aux 4 premières causes de ma liste : Manque de temps, de motivation, de concentration ou une mauvaise organisation.

Ainsi, on va nous proposer des méthodes pour corriger ces problèmes :

– mieux définir nos objectifs : manque de temps, de motivation.

gestion de projets : mauvaise organisation

digital detox : manque de concentration

– agenda minuté, todo list : mauvaise organisation

– Pareto, 80/20 : manque de temps

Alors même si ces conseils sont bons, ils ne m’ont pas permis de supplanter ma procrastination. J’ai essayé divers techniques mais je tournais toujours autour de ces mêmes thèmes. Jusqu’au jour où j’ai découvert que je ne m’étais pas encore attaqué au vrai problème : mes peurs. J’étais effrayé à l’idée de sortir de mon train-train quotidien.

Voilà : Diagnostic établi ! Passons au remède.

 

Sortir de sa zone de confort le plus souvent possible

La seule chose qui a vraiment fonctionné pour moi a été de me jeter à l’eau le plus vite possible. Je me suis rendu compte que plus je réfléchissais, moins j’agissais. Ainsi, j’ai adopté à ma sauce le Lean Start up dans ma vie. J’ai même développé un processus que j’actionne immédiatement quand je suis convaincu :

J’ai une idée => J’en parle autour de moi => J’agis immédiatement

=> je réfléchis au comment progresser

En parler me permet de m’engager sur le long terme. Une fois la première action entamée, même si elle n’est pas parfaite car trop spontanée, je me retrouve lancé dans le projet. Je vais donc subir les sollicitations liées à mon nouvel environnement et donc agir ensuite sans avoir besoin d’une quelconque motivation.

Bien sûr, il faut planifier, améliorer un projet. C’est ce que je fais ensuite : c’est pas logique mais promis, ça marche bien pour moi ! Si tu connais la roue de Deming, moi je démarre par le Do. Ainsi ça donne : Do-Check-Act-Plan. Je fais, je regarde ce que ça donne, j’ajuste puis je planifie et ainsi de suite.

Voilà ma solution : sortir de ma zone de confort souvent. Si tu veux savoir comment cela se traduit dans mon quotidien, regarde cette vidéo :

Ma chaîne Youtube en est un bel exemple : je l’ai lancée et j’essaye maintenant de l’améliorer. Je n’attends pas d’avoir le matériel et l’entrainement de plusieurs vidéos avant de lancer la machine : J’agis !

 

 

 

Partager :

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire