Les 4 Qualités indispensables du Manager

Les 4 Qualités indispensables du Manager

“Un Chef est un homme qui a besoin des autres”

(Paul Valéry)

 

Devenir responsable d’un service ne se décrète pas. L’intitulé du poste inscrit sur votre contrat de travail ne fera jamais de vous un “chef” aux yeux de vos collaborateurs et sans eux vous n’êtes rien. Dans cet article, nous ne parleront pas de compétences techniques ni de capacité de travail mais uniquement de qualités humaines. Bien sûr un bon manager ne se résume pas en 4 mots mais il faut les garder en tête au quotidien.

    Il est très simple de se faire détester de ses collaborateurs et plus difficile d’être accepté. Vous serez toujours critiqué sur vos décisions alors autant éviter d’alimenter les discussions nauséabondes à la machine à café sur votre dernière maladresse relationnelle. Pour vous aider à fédérer votre équipe, voici 4 qualités humaines indispensables que votre fonction requiert.

 

Respect

Le respect ne peut être que réciproque. Si vous voulez être respecté, respectez vos collaborateurs. Le respect en tant que manager ne se limite pas à la politesse. Voici vos 10 commandements  :

 – Tu ne crieras point

     – Tu prendras des nouvelles sur le bien être et la santé de tes collaborateurs

     – Tu les remercieras pour leur travail

     – Tu dialogueras 

     – Tu communiqueras

     – Tu animeras

     – Tu sécuriseras

     – Tu seras critique envers leur travail.

     – Tu les récompenseras en cas de réussite individuelle ou collective

     – Tu formeras

Responsabilité

La responsabilité vous définit. Vous êtes un chef, un responsable alors …

Décidez :

Ne fuyez pas les prises de décisions. Un responsable est là pour prendre des décisions. Bien sûr, vous vous tromperez, vous n’êtes ni omnipotent, ni omniscient… Communiquez sur les causes de vos mauvaises décisions. Éviter que vos collaborateurs fassent les mêmes erreurs est un moyen de faire progresser votre équipe et vos collaborateurs vous en seront d’autant plus reconnaissants.

 

Assumez les échecs et partagez les réussites de votre équipe :

    Lorsque votre équipe se plante, vous en êtes le responsable. Lorsque votre équipe atteint ou dépasse les objectifs, vous en sortez forcément vainqueur aux yeux de vos supérieurs alors profitez-en pour mettre dans la lumière les éléments remarquables de votre équipe.

Intégrité

Dîtes ce que vous pensez et pensez ce que vous dîtes. Vous ne serez crédibles qu’en disant la vérité. Vous devez être convaincu pour convaincre. De plus, comme vous, vos collaborateurs peuvent comprendre qu’on peut travailler ensemble en ayant des avis différents sur certains sujets.

Certains choix incombent à votre direction. Si leur vision de l’entreprise, leur stratégie est en complète opposition avec vos valeurs, il est temps de se poser la question de votre avenir. Pour vous y aider, je vous invite à lire l’article Etre heureux au travail.

Lorsque vous êtes content, dîtes-le. Lorsque vous être mécontents, dîtes-le. Rien n’est pire dans une équipe que les non-dits. Crevez les abscès, aucun sujet ne doit être tabou. Pour être à l’aise sur tous les sujets soyez intègre  et personne ne pourra vous reprocher vos choix.

 

 Exemplarité

Il faut pouvoir exiger de vous ce que vous exigez de vos collaborateurs. Vous devez impérativement respecter les règles imposées à vos collaborateurs. Le temps des privilèges est révolu. Ce qui est bon pour eux est bon pour vous. Montrez que vous êtes logé à la même enseigne et votre autorité s’en trouvera renforcée.

 

    Respect, Responsabilité, Intégrité et Exemplarité. Voici les quatre qualités indispensables pour être accepté de ses collaborateurs. Et vous, voyez-vous d’autres qualités humaines nécessaires à un bon manager ? N’hésitez pas les partager avec nous !

Partager :

2 COMMENTAIRES

  1. Je partage vos 4 propositions. J’aurai tendance à consolider les notions d’intégrité et d’exemplarité en 1 seule et même qualité.

    J’ai personnellement en tête un triptyque : les 3C.

    – Courage (qui est votre responsabilité)

    – Calme (adopter la philosophie de Decartes autour du doute méthodique, peser/sous-peser les contextes et les décisions à prendre, leurs conséquences directes ou indirectes…)

    – Créativité (l’innovation managériale, l’innovation de projets…)

    Au plaisir de vous lire

    • Merci pour votre commentaire pertinent ! J’aime bien vos 3C aussi.
      La créativité flirte entre qualité et compétence mais est un gros plus et fait souvent la différence entre un simple manager et un Leader.

      A très bientôt Yannick !

Laisser un commentaire